Laïcité, réhabilitation des Fusillés pour l’exemple : la Libre Pensée a été reçue à l’Élysée

Publié le 15 Octobre 2011

Le mercredi 12 octobre 2011, une délégation de la Fédération nationale de la Libre Pensée, conduite par son Président Marc Blondel, avec Christian Eyschen – Secrétaire général et Dominique Goussot – responsable du secteur juridique de la Libre Pensée, a été reçue par monsieur Christian Frémont, directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy.


L’entretien a duré une heure et demie et a porté sur 3 sujets.


 1-    La Libre Pensée a fait part de son inquiétude sur la tenue des conférences départementales pour la liberté religieuse, sous l’égide des Préfets. La Libre Pensée a réaffirmé sa position traditionnelle : la liberté de conscience, garantie par la loi du 9 décembre 1905 inclut la liberté religieuse. L’inverse n’est pas vrai. Aussi, la FNLP a informé la Présidence de la République que ses Fédérations départementales ne participeraient pas à ces conférences cultuelles.

 

La Libre Pensée a fait part de son souhait d’être reçue rapidement par monsieur Claude Guéant, Ministre de l’Intérieur pour aborder un certain nombre de problèmes concernant le respect de la laïcité. Elle s’est aussi inquiétée aussi du récent avis du Haut Comité à l’Intégration qui remet en cause le principe fondamental de la séparation de la sphère publique et de la sphère privée.

 

Monsieur Christian Frémont nous alors répondu que cet avis n’émanait pas d’une demande du gouvernement et que le HCI s’était saisi lui-même, comme il en a le pouvoir. Le Gouvernement n’est pas tenu de suivre cet avis en mettant en œuvre des dispositions législatives ou réglementaires.

 

2-      La Libre Pensée a réaffirmé sa démarche pour que les 600 Fusillés pour l’exemple de la Première Guerre mondiale soient enfin réhabilités cette année, et non en 2014 ou 2018. Elle a fait état des actions communes faites avec d’autres associations. Elle a aussi informé la Présidence de la République, qu’à son initiative, ce sont plus de 70 initiatives et rassemblements qui se tiendront autour du 11 novembre pour porter cette revendication de justice.

 

3-      La Libre Pensée a fait part aussi de son étonnement devant le refus du Ministre de l’Éducation nationale de recevoir une délégation de la Libre Pensée pour discuter de plusieurs questions laïques. Par deux fois, le 24 mars 2011 et le 11 septembre 2011, une demande d’entrevue a été faite et est restée sans réponse.

 

Une même démarche avait été faite en son temps auprès du Ministère de la Recherche et des Universités, démarche qui avait débouché sur une entrevue constructive.

 

Monsieur Christian Frémont nous alors répondu que la règle républicaine était que les Ministres reçoivent quand on leur demande. En conséquence, la Présidence de la République interviendra pour que cette entrevue ait lieu.

 

 

 Paris, le 14 octobre 2011

 

medium-laicite2.jpg

 

Rédigé par Libre Pensée 72

Publié dans #communiqués nationaux

Repost 0
Commenter cet article