La place des élus de la République n’est pas dans les cathédrales !

Publié le 13 Mars 2011

Visite présidentielle : pour la Libre Pensée, la place des élus de la République n’est pas dans les cathédrales !

LA FÉDÉRATION NATIONALE DE LA LIBRE PENSÉE PORTE A LA CONNAISSANCE DE TOUS LE COMMUNIQUE DE LA FÉDÉRATION DE LA LIBRE PENSÉE DE HAUTE- LOIRE


Le Président de la République en visite au Puy en Velay le 3 mars dernier a été accueilli à la cathédrale par M. Brincart, représentant du culte catholique, suivi d’un déjeuner « au couvent des sœurs de st- Jean ».

Le Chef de l’Etat a dans son discours insisté sur les racines « chrétiennes » de la France et de l’Union européenne, n’hésitant pas à affirmer : « la chrétienté nous a laissé un magnifique héritage de civilisation et de culture ».

Civilisation et culture l’obscurantisme, le fanatisme, les bains de sang et les crimes expéditifs des croisades, des bûchers, des tortures et de l’Inquisition ? Civilisation et culture les massacres de la Saint Barthélémy, les guerres de religion ? Civilisation et culture le parti pris de l’église catholique pour la royauté et la contre révolution ? Civilisation et culture, le soutien de l’église de France à l’Etat Français du Maréchal Pétain ?article sarkozy

Pour la Libre Pensée, l’héritage de la République, c’est celui des Lumières et de la Révolution Française, c’est celui de la loi de 1905 qui dispose que la République « ne reconnaît, ne subventionne ni ne salarie aucun culte ». La place des élus n’est ni dans le cathédrales, ni dans les couvents !

Le chef de l’Etat a démontré par ses propos qu’il entend bien soumettre le pays au Vatican, fidèle aux principes de l’Union Européenne qui prône un « dialogue ouvert, transparent et permanent » avec les religions, ce qui est contraire avec la laïcité. Le prétexte au voyage présidentiel était la réfection de l’Hôtel -dieu. Ces déclarations confirment bien le caractère cultuel de ce projet, pour lequel droite et gauche œuvrent de concert.

Le Président de la Région Auvergne s’est d’ailleurs offusqué publiquement de ne pas avoir été invité aux festivités. Frappé d’amnésie quant à la Loi de 1905, il souligne « ce manquement à la courtoisie républicaine » et revendique le lourd financement de la Région dans la rénovation de l’Hôtel- dieu, initié selon ses dires « par Marcel Schott et Arlette Arnaud-Landau, alors président de la communauté d’agglomération et maire du Puy ».

C’est au total « 4,1 millions d’euros attribués par la Région, dont 3,28 millions au titre du volet territorial du contrat de projet Etat-Région ».

La Fédération Départementale de la Libre Pensée 43 exige le respect des principes laïques : pas d’argent public pour les projets religieux, pas d’élus de la République dans les lieux de culte !

Rédigé par Libre Pensée 72

Publié dans #laïcité

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article