Expo biblique ; les courriers de protestation

Publié le 27 Janvier 2012

Voici les courriers envoyés au Maire, au recteur, ainsi qu'a la region pays de la Loire.


M. Jean-Claude BOULARD
Maire du Mans
Hôtel de Ville - Place St Pierre
72 000 LE MANS




Le Mans le 17 janvier 2012


Objet : exposition sur la Bible dans l'enceinte du lycée Montesquieu


        Monsieur le Maire,


        Nos mouvements et associations de la Sarthe, chacun dans leur champ d’action attachés au respect des principes de laïcité:
 
les CEMEA 72, les DDEN 72, la FCPE 72, les FRANCAS, les A. D. P.  Orient du Mans G.O.D.F., la LIBRE PENSÉE, la Ligue de l’Enseignement –FAL 72, l'Association Laïque du Pays Fertois, la FSU, le SNUDI-FO / SNFOLC, le SDEN-CGT 72, SUD-Éducation 72,

se sont réunis, estimant qu'une atteinte est portée à la laïcité au niveau local.  


        Nous nous permettons donc de vous écrire aujourd'hui à propos de l'exposition sur la bible qui doit se tenir dans l'enceinte du lycée Montesquieu, plus précisément dans la Chapelle de l'oratoire.  Nous tenons à signaler au préalable que la connaissance objective des religions, de leurs rôles et influences dans l'Histoire, l'Architecture, l'Art, constituent effectivement pour les signataires de cette lettre des objets d'études à part entière, dans le cadre scolaire. Pour autant, les outils pédagogiques utilisés doivent avoir été conçus par et pour l'Éducation Nationale. Or, il s'avère que ce n'est pas le cas.

    Cette exposition est l'oeuvre de l'ABF,  Association Biblique de France, qui s'est fixée comme objectif de "promouvoir" et de "développer l'influence" (selon ses propres termes) de la Bible partout dans le monde. En Sarthe, le relais chargé de la mise en oeuvre de cette exposition est une association qui regroupe les communautés chrétiennes et israëlite.  On peut notamment lire sur le site du diocèse que si cette exposition s'adresse à tous, elle "rejoindra toute personne qui s’attache à lire l’Écriture en vue d’être éclairée sur les questions que tout homme rencontre dans sa vie, notamment celle de Dieu.  [...] Pour les catholiques, l’exposition "la Bible Patrimoine de l’humanité " s’inscrit bien dans la démarche « Quo Vadis » initiée par Mgr Y. Le Saux. Les personnes très nombreuses qui lisent l’évangile de Luc y trouveront de quoi parfaire leur connaissance de l’Écriture."

    Vous conviendrez avec nous que le principe de neutralité, bien qu'il soit affiché par les organisateurs, dès lors qu'il ne fait pas partie de leurs intentions premières, peut alors être mis en doute...  C'est d'ailleurs pourquoi nous nous adressons au recteur, afin de l'interroger sur la caution que l'Education Nationale apporte à un tel projet.

    Parallèlement, nous avons souhaité vous écrire, puisque de votre côté, vous mettez à disposition un lieu municipal pour cette exposition, dans l'enceinte d'un établissement scolaire public. Ce lieu est d'ailleurs hautement symbolique puisqu'il s'agit d'une chapelle désaffectée. Nous avons appris que, suite aux interventions des enseignants du lycée Montesquieu, les horaires de visite ont été resserrés en dehors du temps scolaire, hormis pour les élèves accompagnés de leur professeur.  Cette modification de l'organisation tend à prouver que les services académiques et vous-même partagez les réticences et inquiétudes suscitées. Pour autant, si nous vous écrivons aujourd'hui, c'est pour vous demander solennellement de trouver un autre lieu, totalement extérieur et indépendant du service public d'éducation afin d'éviter tout amalgame dans l'esprit des élèves et des citoyen-nes en général.

    Les lois sur la laïcité définissent clairement le rôle et la place de chacun dans l'espace public, qu'il s'agisse des enseignants, des religieux ou des politiques. Le mélange des genres introduit une confusion dommageable à leurs principes.

    Comptant sur votre compréhension, nous vous prions de croire, Monsieur le Maire en notre profond attachement aux valeurs et au respect de la laïcité.


                        Les mouvements et associations laïques de la Sarthe
les CEMEA 72, les DDEN 72, la FCPE 72, les FRANCAS, les A. D. P.  Orient du Mans G.O.D.F., la LIBRE PENSÉE, la Ligue de l’Enseignement –FAL 72, l'Association Laïque du Pays Fertois, la FSU, le SNUDI-FO / SNFOLC, le SDEN-CGT 72, SUD-Éducation 72


Mouvements et associations laïques - 18 rue Béranger, 72000 Le Mans. Tel : 02 43 39 27 24 – Fax : 02 43 39 27 26

 



M. Jacques AUXIETTE
Président du Conseil Régional
1, rue de la Loire
44 966 NANTES CEDEX 9




Le Mans le 17 janvier 2012



Objet : exposition sur la Bible dans l'enceinte du lycée Montesquieu


        Monsieur le Président,


        Nos mouvements et associations de la Sarthe, chacun dans leur champ d’action attachés au respect des principes de laïcité:
 
les CEMEA 72, les DDEN 72, la FCPE 72, les FRANCAS, les A. D. P.  Orient du Mans G.O.D.F., la LIBRE PENSÉE, la Ligue de l’Enseignement –FAL 72, l'Association Laïque du Pays Fertois, la FSU, le SNUDI-FO / SNFOLC, le SDEN-CGT 72, SUD-Éducation 72,

se sont réunis, estimant qu'une atteinte est portée à la laïcité au niveau local.  

        Nous nous permettons donc de vous écrire aujourd'hui à propos de l'exposition sur la bible, qui doit se tenir dans l'enceinte du lycée Montesquieu, plus précisément dans la Chapelle de l'oratoire.   Nous tenons à signaler au préalable que la connaissance objective des religions, de leurs rôles et influences dans l'Histoire, l'Architecture, l'Art, constituent effectivement pour les signataires de cette lettre, des objets d'études à part entière, dans le cadre scolaire. Pour autant les outils pédagogiques utilisés doivent avoir été conçus, par et pour l'Éducation Nationale. Or, il s'avère que ce n'est pas le cas. 

    Cette exposition est l'oeuvre de l'ABF,  Association Biblique de France qui s'est fixée comme objectif de "promouvoir" et de "développer l'influence" (selon ses propres termes) de la Bible partout dans le monde. En Sarthe, le relais chargé de la mise en oeuvre de cette exposition, est une association qui regroupe les communautés chrétiennes et israëlite.  On peut notamment lire sur le site du diocèse que si cette exposition s'adresse à tous, elle "rejoindra toute personne qui s’attache à lire l’Écriture en vue d’être éclairée sur les questions que tout homme rencontre dans sa vie, notamment celle de Dieu.  [...] Pour les catholiques, l’exposition "la Bible Patrimoine de l’humanité " s’inscrit bien dans la démarche « Quo Vadis » initiée par Mgr Y. Le Saux. Les personnes très nombreuses qui lisent l’évangile de Luc y trouveront de quoi parfaire leur connaissance de l’Écriture."

    Vous conviendrez avec nous que le principe de neutralité, bien qu'il soit affiché par les organisateurs, dès lors qu'il ne fait pas partie de leurs intentions premières, peut alors être mis en doute... 

    C'est d'ailleurs pourquoi, nous nous adressons au recteur, afin de l'interroger sur la caution que l'Education Nationale apporte à un tel projet. Nous avons également écrit au Maire du Mans, puisqu'il met à disposition un lieu municipal pour cette exposition, dans l'enceinte d'un établissement scolaire public. Ce lieu est d'ailleurs hautement symbolique puisqu'il s'agit d'une chapelle désaffectée. Nous avons appris que, suite aux interventions des enseignants du lycée Montesquieu, les horaires de visite ont été resserrés, en dehors du temps scolaire, hormis pour les élèves accompagnés de leur professeur.  Cette modification de l'organisation tend à prouver que les services académiques et la municipalité partagent les réticences et inquiétudes suscitées. Pour autant, cela ne nous semble pas suffisant et c'est pourquoi, nous avons solennellement demandé au Maire de trouver un autre lieu, totalement extérieur et indépendant du service public d'éducation afin d'éviter tout amalgame dans l'esprit des élèves et des citoyen-nes en général.

    Les lois sur la laïcité définissent clairement le rôle et la place de chacun dans l'espace public, qu'il s'agisse des enseignants, des religieux ou des politiques. Le mélange des genres introduit une confusion dommageable à leurs principes.

    Puisque la gestion des lycées publics relève de votre compétence, nous avons souhaité également vous informer, en espérant que vous saurez appuyer notre demande auprès du Maire du Mans.

    Comptant sur votre intervention, nous vous prions de croire, Monsieur le Maire en notre profond attachement aux valeurs et au respect de la laïcité.

Les mouvements et associations laïques de la Sarthe
les CEMEA 72, les DDEN 72, la FCPE 72, les FRANCAS, les A. D. P.  Orient du Mans G.O.D.F., la LIBRE PENSÉE, la Ligue de l’Enseignement –FAL 72, l'Association Laïque du Pays Fertois, la FSU, le SNUDI-FO / SNFOLC, le SDEN-CGT 72, SUD-Éducation 72




Mouvements et associations laïques - 18 rue Béranger, 72000 Le Mans. Tel : 02 43 39 27 24 – Fax : 02 43 39 27 26

 



A l’attention de

M. le Recteur
M. l’Inspecteur d’Académie




Le Mans le 17 janvier 2012




Objet : exposition sur la Bible dans l'enceinte du lycée Montesquieu


        Monsieur le Recteur,
        Monsieur l'Inspecteur d'Académie,


        Nos mouvements et associations de la Sarthe, chacun dans leur champ d’action attachés au respect des principes de laïcité:
 
les CEMEA 72, les DDEN 72, la FCPE 72, les FRANCAS, les A. D. P.  Orient du Mans G.O.D.F., la LIBRE PENSÉE, la Ligue de l’Enseignement –FAL 72, l'Association Laïque du Pays Fertois, la FSU, le SNUDI-FO / SNFOLC, le SDEN-CGT 72, SUD-Éducation 72,

se sont réunis, estimant qu'une atteinte est portée à la laïcité au niveau local.  
 

        Nous nous permettons donc de vous écrire aujourd'hui à propos de l'exposition sur la bible, qui doit se tenir dans l'enceinte du lycée Montesquieu, plus précisément dans la Chapelle de l'oratoire.  Nous tenons à signaler au préalable que la connaissance objective des religions, de leurs rôles et influences dans l'Histoire, l'Architecture, l'Art, constituent effectivement pour les signataires de cette lettre, des objets d'études à part entière, dans le cadre scolaire. Pour autant les outils pédagogiques utilisés doivent avoir été conçus, par et pour l'Éducation Nationale. Or, il s'avère que ce n'est pas le cas.

    Cette exposition est l'oeuvre de l'ABF,  Association Biblique de France qui s'est fixée comme objectif de "promouvoir" et de "développer l'influence" (selon ses propres termes) de la Bible partout dans le monde. En Sarthe, le relais chargé de la mise en oeuvre de cette exposition, est une association qui regroupe les communautés chrétiennes et israëlite.  On peut notamment lire sur le site du diocèse que si cette exposition s'adresse à tous, elle "rejoindra toute personne qui s’attache à lire l’Écriture en vue d’être éclairée sur les questions que tout homme rencontre dans sa vie, notamment celle de Dieu.  [...] Pour les catholiques, l’exposition "la Bible Patrimoine de l’humanité " s’inscrit bien dans la démarche « Quo Vadis » initiée par Mgr Y. Le Saux. Les personnes très nombreuses qui lisent l’évangile de Luc y trouveront de quoi parfaire leur connaissance de l’Écriture."

    Vous conviendrez avec nous, que le principe de neutralité, bien qu'il soit affiché par les organisateurs, dès lors qu'il ne fait pas partie de leurs intentions premières, peut alors être mis en doute...  Nous craignons notamment que dans une démarche prosélyte, certaines dimensions historiques et philosophiques soient passées sous silence. Le fait que vous apportiez votre caution à tel projet qui ne réunit pas toutes les garanties nécessaires pour en faire un outil pédagogique à part entière nous interpelle.

    Nous tenons à vous informer que nous avons également écrit au Maire du Mans, puisqu'il met à disposition un lieu municipal pour cette exposition, dans l'enceinte d'un établissement scolaire public. Ce lieu est d'ailleurs hautement symbolique puisqu'il s'agit d'une chapelle désaffectée.

    Nous avons appris que, suite aux interventions des enseignants du lycée Montesquieu, les horaires de visite ont été resserrés, en dehors du temps scolaire, hormis pour les élèves accompagnés de leur professeur.  Cette modification de l'organisation tend à prouver que la municipalité et vous-mêmes, partagez les réticences et inquiétudes suscitées. Pour autant, cela ne nous semble pas suffisant et c'est pourquoi nous avons solennellement demandé au Maire de trouver un autre lieu, totalement extérieur et indépendant du service public d'éducation afin d'éviter tout amalgame dans l'esprit des élèves et des citoyen-nes en général.

    Les lois sur la laïcité définissent clairement le rôle et la place de chacun dans l'espace public, qu'il s'agisse des enseignants, des religieux ou des politiques. Le mélange des genres introduit une confusion dommageable à leurs principes.

    Profondément attachés à ces valeurs, nous attendons d'une part que vous nous expliquiez pourquoi vous avez apporté la caution de l'Education nationale à une telle entreprise, et nous vous demandons expressement de relayer notre demande auprès du Maire du Mans afin que l'exposition ne se tienne pas dans la chapelle de l'oratoire, enclave dans l'enceinte d'un établissement scolaire public, d'autre part.

    Dans cette attente, nous vous prions de croire, Monsieur le Recteur, Monsieur l'Inspecteur d'Académie, en notre profond attachement aux valeurs et au respect de la laïcité.

Les mouvements et associations laïques de la Sarthe
les CEMEA 72, les DDEN 72, la FCPE 72, les FRANCAS, les A. D. P.  Orient du Mans G.O.D.F., la LIBRE PENSÉE, la Ligue de l’Enseignement –FAL 72, l'Association Laïque du Pays Fertois, la FSU, le SNUDI-FO / SNFOLC, le SDEN-CGT 72, SUD-Éducation 72




Mouvements et associations laïques - 18 rue Béranger, 72000 Le Mans. Tel : 02 43 39 27 24 – Fax : 02 43 39 27 26

Rédigé par Libre Pensée 72

Publié dans #laïcité

Repost 0
Commenter cet article