Discours de la lp au rassemblement pacifiste du 11 novembre

Publié le 11 Novembre 2010

Une vingtaine de personnes a bravé le froid, le vent et la pluie pour participer a notre deuxième rassemblement, avec la Libre Pensée, la Ligue des droits de l'Homme, l'Arac. La mairie d'Allonnes était aussi présente...

 

Voici le discours de Gerard Désiles, président de la libre pensée de la Sarthe.

           

            Ce 11 novembre 2010, de tels rassemblements pacifistes se tiennent dans une quarantaine de villes. Ils ont été appelés par l'Association Républicaine des Anciens Combattants, la Ligue des droits de l'Homme, la Libre Pensée, l'Union Pacifiste, le Mouvement de la Paix et d'autres organisations.

 

            92 ans après la fin de la guerre 14-18, ce monde inquiet et en crise sent toujours la poudre.

            Suite à l'effondrement de l'URSS et la fin de la guerre froide, on a prétendu que le monde était en paix. Mais après la guerre froide, c'est une autre forme de guerre qui existe et ce, sur tous les continents.

            1998404531_2.jpgIl y a 365 conflits  recensés dans le monde dont l'immense majorité ne sont plus des guerres entre Etats, mais des guerres civiles. Il y a toujours un endroit du globe où l'on tue et on assassine des hommes, des femmes, des vieillards ; où l'on détruit physiquement «l'autre».

            Il y a aujourd'hui plus de 300 000 enfants- soldats à travers le monde.

            Le nombre de réfugiés ne cesse d'augmenter dans des proportions alarmantes: 1,4 million en 1960; 19 millions en 1998; 43 millions aujourd'hui, selon les sources officielles de l'ONU.

             Les dépenses militaires se montent aujourd'hui à 1464 milliards de dollars. Soit une augmentation de +45% par rapport à 1998.

            Loin de se pacifier, ce monde est mis à feu et à sang toujours davantage  pour le plus grand profit des capitalistes et des marchands d'armes.

            Ce sont toujours les USA qui veulent directement ou indirectement dominer le monde et régenter les pays sous leur houlette ou sous la botte de leur armée selon leurs intérêts économiques et stratégiques.

            Il y a aujourd'hui 761 bases militaires américaines à travers le monde.

           

            N'y aurait-il rien à faire contre cet état de fait?

 

            Aux Etats-Unis même, le mouvement de résistance se poursuit au travers des initiatives prises par la coalition « US labour against the war »(le mouvement ouvrier américain contre la guerre) . C'est ainsi qu'un certain nombre de nos organisations ont répondu le 20 mars 2010 à l'appel de 50 jeunes américains à une journée internationale  contre la guerre et l'occupation de l'Afghanistan, de l'Irak, de la Palestine ,de Haïti et contre la présence des bases militaires américaines à travers le monde. (c'était le 7eme anniversaire de l'invasion américaine de l'Irak).

             Dans cet appel on pouvait lire ceci: « Nous refusons de tuer et de mourir pour les grandes firmes capitalistes américaines! Nous voulons de vrais emplois, un enseignement de qualité et l'accès à la culture! Nous voulons un avenir! Retrait immédiat des troupes américaines et des troupes de l'OTAN! »

           

            On ne peut se taire sur ce qui se passe en Orient: on tue toujours plus de civils en Irak et en Afghanistan. Ces pays sont plongés dans le chaos et l'horreur avec son lot d'assassinats, tortures massacres de civils comme viennent de le révéler les rapports publiés par Wikileaks.

           

            En octobre 2010, un 50ème français a, comme ils disent, «perdu la vie au combat» en  Afghnistan. 

           

            Comment ne pas comprendre la révolte du peuple palestinien quand ses droits sont piétinés depuis 1947? Son droit le plus élémentaire: vivre sur sa terre lui été retiré par les Grands de ce monde.

           

            Il y a de quoi être révolté quand les médias aux ordres mettent sur le même plan la violence des bourreaux et celle des victimes. Tout cela béni par des religions hypocrites qui sont ravies qu'on leur demande d'être les entremetteuses de cette farce sinistre et sanglante.

           

            Et c'est à qui ,à l'Elysée et à Matignon, fera le plus de courbettes au goupillon, à la Kippa et au croissant. Sous les lambris dorés des gouvernants, on ne parle plus de laïcité, d'égalité, de séparation des Eglises et de l'Etat, mais de «respect des communautés».

           

            Et on entend ce discours d'un autre âge: pour éviter les guerres tribale, reconnaissons les tribus, donnons leur des droits particuliers.

            Finie la notion de citoyens, finie la laïcité de l'Etat.   

            L'Etat est au service des communautés religieuses : c'est le concordat qui revient.

           

            Ce monde-là, nous le refusons . Libres Penseurs, pacifistes internationalistes, nous ne cesserons de lutter pour la paix, pour la concorde universelle..

           

            C'est pourquoi la Libre Pensée oeuvre à la proclamation, en août 2011 à Oslo,  de l'Association Internationale de la Libre Pensée pour que , contre l'internationale totalitaire, cléricale, capitaliste et militariste, se dresse une  internationale de la liberté de conscience et de l'émancipation humaine.

 

            Pour conclure, je voudrais ajouter,

            S'agissant du combat pour la réhabilitation des fusillés pour l'exemple,que c'est une oeuvre de justice pour les victimes, leurs familles et leurs descendants.

            Ce que nous voulons honorer, rétablir et faire reconnaître, c'est que ces hommes avaient le droit d'avoir peur, voire de se révolter contre la barbarie de la guerre et refuser de se faire massacrer pour des intérêts qui n'étaient pas les leurs.

             Notre combat vise à faire reconnaître le droit à la désobéissance quand sa vie ou celle des autres en dépend. C'est aussi cela le respect absolu de la liberté de conscience.

            Dans ce combat mené en commun, nous avons  contraint le Président de la République à reconnaître la justesse de notre cause: les fusillés pour l'exemple n'étaient pas  des lâches.

           

            MAIS IL SE REFUSE TOUJOURS A PRONONCER LEUR REHABILITION.

           

            C'est pourquoi le congrès national de la Libre Pensée de Bordeaux (en août 2010) a adopté une lettre ouverte aux parlementaires pour qu'ils déposent une proposition de loi pour la réhabilitation collective de tous les fusillés pour l'exemple.

             

            A ce jour, six conseils généraux ont réclamé publiquement la réhabilitation collective. Auparavant, en 2008,  un groupe parlementaire avait déposé une proposition de loi en ce sens au Sénat qui n'a pas encore abouti à ce jour.

            Nous réclamons justice pour eux et leur famille .

            Déjà, dans les années 20, nos organisations déclaraient: «Bien qu'ils soient morts, il reste un point excessivement pénible (ils auraient pu être tués dans les combats): c'est que les veuves, les orphelins et les vieux parents qu'ils ont laissés ont sur leur conscience un déshonneur qui est inadmissible».

             Il faut savoir que la femme d'un fusillé de guerre ne touchait pas la pension de veuve de guerre et que ses enfants ne pouvaient pas être déclarés pupilles de la nation.

           

            Aujourd'hui comme hier, nous affirmons haut et fort :

           

            Droit des peuples à disposer d'eux-mêmes,

            Fraternité entre les peuples,

            Maudite soit la guerre, Maudites soient toutes les guerres !


9782847340402.jpg

Rédigé par Libre Pensée 72

Publié dans #anti militarisme

Repost 0
Commenter cet article