Blanche Maupas

Publié le 26 Octobre 2009

Le 11 novembre Prochain, Nous organisons un rassemblement pacifiste à Allonnes à 14h.

Le soir, France 2 diffuse le téléfilm Blanche Maupas.
Un événement à ne pas manquer et qui donnera une nouvelle dimension à notre action pour la réhabilitation des Fusillés pour l'exemple.



"Été 1914 – Théophile Maupas instituteur à la campagne est mobilisé. Des tranchées, il écrit de longues lettres à Blanche, sa femme institutrice elle aussi.
Début mars 1915, elle demeure plusieurs jours sans nouvelles, pour finalement apprendre que Théo a été fusillé pour l’exemple avec trois autres de ses camarades car ils auraient refusé de se battre. Intuitivement, elle ressent qu’il s’agit d’un assassinat et décide de chercher la vérité sur sa mort. Alors que beaucoup lui tournent le dos, elle se consacre à recueillir des témoignages en vue d’en obtenir les preuves. Elle vise l’impossible : la reconnaissance de l’assassinat et la réhabilitation de Théo. Seule d’abord, puis avec la Ligue des Droits de l’Homme, les Francs-Maçons du Grand-Orient de France, elle mobilise l’opinion publique et contraint le pouvoir politique de rejuger son mari. En1934, une Cour spéciale composée d’anciens combattants annule le jugement du 16 mars 1915 qui avait prononcé l’exécution de Théophile et de ses camarades. Ils sont réhabilités.
Blanche disparaît en 1962. A cette occasion, Le Canard enchaîné écrit : « … Une autre femme se fût sans doute réfugiée dans l’obscurité, dans l’oubli. Quoi de plus justifi é ? Elle s’insurgea farouchement. Toute seule d’abord, elle tint tête à l’immense puissance du mensonge patriotique et militaire. Si nous savons aujourd’hui ce que recelait le dossier le plus secret, le plus sale, le plus consternant de la gloire militaire, c’est d’abord à la petite institutrice du Chefresne, à madame Blanche Maupas, que nous le devons. Il serait injuste, n’est-ce pas, que la plus courageuse vieille dame, s’en allât sans notre affectueux regret, vers un monde où, s’il est meilleur que le nôtre, le sieur Réveilhac(1) doit passer un drôle de sale quart d’heure. »


1- Le général qui avait fait fusiller Théophile Maupas "
 

Rédigé par Libre Pensée 72

Publié dans #anti militarisme

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article