Il faut terminer la réhabilitation des Fusillés pour l’exemple !

Publié le 1 Mai 2009

 

Le Conseil général de l’Allier a adopté, à l’unanimité dans sa séance du 26 mars 2009, une motion qui invite  la « République française à prendre, dans la générosité qu’elle doit à tous ses enfants, la décision de reconnaître les soldats condamnés pour l’exemple comme des soldats de la Grande Guerre à part entière, comme des Poilus comme les autres  et de soutenir les démarches leur permettant d’être reconnus « Morts pour la France », de façon à permettre que leurs noms puissent être légitimement inscrits sur les monuments aux morts  des communes de France, à la demande de leurs familles ou des associations et collectivités concernées ».

 

La motion adoptée commence ainsi : « Considérant que tout au long des quatre années de guerre de 1914 à 1918, des combattants français ont été condamnés pour l’exemple et exécutés ».

 

La Libre Pensée se félicite de cette prise de position qui va dans le sens de la réhabilitation des Fusillés pour l’exemple.

 

La Libre Pensée a combattu inlassablement depuis des années et des années pour que cette réhabilitation  soit prononcée : lettre aux plus hautes autorités élues de la République (Premier Ministre, Président de l’Assemblée Nationale, Président du Sénat) et, en ce moment même,  lettre ouverte au Président de la République.

 

Tous les ans, depuis des années et des années, lors des rassemblements qu’elle organise autour des monuments aux morts de caractère pacifiste, la Libre Pensée et les associations qu’elle a créées ont répété cette exigence : « Réhabilitation des fusillés pour l’exemple »

 

La Libre Pensée a considéré les propos, tenus par le Président de la République le 11 novembre dernier,  comme étant un pas en avant significatif dans ce sens.

 

Cependant la réhabilitation reste à terminer

 

Une nouvelle fois, la Libre Pensée demande aux autorités de la République la finalisation solennelle de la réhabilitation des Fusillés pour l‘exemple.

 

En 2008 dans l’Aisne, le Conseil Général avait adopté une motion dans ce sens. Aujourd’hui, c’est le Conseil Général de l’Allier qui va dans le même sens. Ce sont des instances départementales élues qui disent en substance : « REHABILITATION ».

 

Le peuple français ne comprendrait pas que l’on tergiverse davantage.

 

Le Président de la République doit prononcer les mots d’apaisement et de justice que tout le peuple français attend :

 

 

RÉHABILITATION DES FUSILLÉS POUR L’EXEMPLE

DE LA GUERRE DE 1914-1918 !


 

 

Paris, le 17 avril 2009

Rédigé par Libre Pensée 72

Publié dans #anti militarisme

Repost 0
Commenter cet article