Déclaration de la LP 72 lors de la reunion contre l'immigration jetable du 14 septembre

Publié le 15 Octobre 2008

Dans ses principes constitutifs, la Libre Pensée condamne tout ce qui tend à amoindrir, asservir ou pervertir l'individu. En conséquence, elle défend les droits de l'Homme et du Citoyen, la liberté de conscience, la Laïcité de l'Ecole et de l'Etat, le libre accès à l'expression.

Pour la Libre Pensée, les travailleurs immigrés sont partie intégrante du peuple français. Toute atteinte au principe de l'égalité des droits entre les travailleurs français et étrangers est une attaque frontale conte les droits de l'ensemble de la classe ouvrière.

La Libre Pensée constate que depuis une trentaine d'années, les gouvernements successifs ont renforcé l'arsenal juridique contre l'immigration,   contre les droits des travailleurs immigrés et leurs familles, contre les étudiants étrangers.

         On est passé d'une situation de droits amputés à la fin des droits pour répondre aux exigences de l'Union Européenne " d'harmoniser les flux migratoires".

         En ce qui concerne le droit d'asile, il faut rappeler qu'il fut proclamé par la première République française ( constitution de 1793). La constitution de 1946 établit dans son alinéa 4 que: (je cite) "Tout homme persécuté en raison de son action en faveur le de la liberté a droit au droit d'asile sur le territoire français".(fin de citation)

         Là aussi, au motif d'une mise en conformité avec les traites et directives européennes, pourtant rejetés par les Français, les Hollandais et les Irlandais, une série de restrictions organise la mort programmée du droit d'asile dont Jaurès disait qu'il était "l'honneur de la République".

         Il  faut donc continuer d'alerter l'opinion publique sur les conséquences néfastes de cette politique, contraire aux principes des droits de l'Homme et du citoyen. C'est la raison de notre présence ce soir.

        

Rédigé par Libre Pensée 72

Publié dans #Immigration

Repost 0
Commenter cet article