De l’argent pour les peuples, pas pour la guerre !

Publié le 16 Octobre 2008

De l’argent pour les peuples,

pas pour la guerre !


Non à la guerre ! réhabilitation des fusillés pour l’exemple !

La Libre Pensée poursuit depuis des années le combat pour la réhabilitation des fusillés pour l’exemple de la guerre de 14-18. Ces hommes en pleine boucherie, ont refusé de se battre et se sont parfois mutinés contre leurs supérieurs, c’est pourquoi ils ont été fusillés « pour l’exemple ». A travers cette campagne nous nous battons contre la barbarie des guerres qui poussent les peuples les uns contre les autres, pour satisfaire les intérêts économiques et politiques des puissants qui dominent le monde.


Pas une goutte de sang pour défendre des intérêts économiques !

Ce n’est pas seulement une question d’Histoire. Aujourd’hui encore les gouvernements envoient des jeunes mourir dans des pays étrangers pour, soit disant, défendre la liberté et la démocratie. Aujourd’hui comme en 1914, on ment aux peuples. Ces guerres sont provoquées pour défendre les intérêts de grandes entreprises américaines et européennes.

 Savez vous qu’un pipeline traverse l’Afghanistan, et qu’il représente un intérêt économique important pour les grandes entreprises énergétiques occidentales ? En Irak, les motivations sont les mêmes, Il fallait prendre le contrôle de vastes ressources de pétrole quitte à plonger le pays dans la barbarie en envoyant des jeunes soldats américains tuer et se faire tuer.

L’argent pour l’Ecole, la SECU, pas pour la guerre !

 

Les opérations extérieures de la France coûtent 800 millions d’euros pour l’année 2008 et devraient coûter 1 milliard d’euros pour l’année 2009. Aux Etats-Unis, chaque année, le gouvernement dépense 800 milliards de dollars pour l ‘économie de guerre (Irak, Afghanistan…) alors que 50 millions d’américains n’ont pas de sécurité sociale.

En France, on ferme des classes, des écoles, des hôpitaux, et on dépense de l’argent pour que des jeunes aillent se faire tuer en afghanistan. Est ce l’avenir pour la jeunesse de ce pays ? Alors que les emplois disparaissent à cause d’un système économique à l’agonie, les autorités envoient l’armée recruter des jeunes dans les forums d’orientation et même parfois directement dans les lycées !

Les jeunes veulent un vrai travail et un vrai salaire ! Nous voulons que l’argent public soit investit dans les écoles, les hôpitaux pas dans la guerre !

La guerre nous menace…

            Le système capitaliste est en train de s’effondrer malgré les milliards dépensés par les gouvernements et les banques centrales. Ces sommes astronomiques seront, au final, payées par les citoyens. C’est l’agonie d’un système pervers qui détruit les emplois et jettent les peuples dans la misère. Des économistes comparent cette crise à celle de 1929.

Les plus anciens le savent, la crise de 29 a provoqué la naissance du nazisme, de plusieurs régimes autoritaires et finalement la seconde guerre mondiale!

On le sait, pour relancer le système, les dirigeants sont toujours prêts à provoquer des conflits armés.

Plus que jamais, il faut s’organiser contre les barbares qui dirigent le monde. Pas d’union nationale pour la guerre ou pour la défense de ce système économique qui nous entraîne vers le fond. L’argent public pour les peuples !


Venez discuter de ces questions avec nous le vendredi  7 novembre 2008, nous invitons pour l’occasion Eric Viot* auteur des Blessures de l’âme, roman qui évoque le quotidien des poilus pendant la première guerre mondiale. Il présentera son livre et les raisons qui l’ont poussé à le rédiger.


Réunion publique et gratuite

Le vendredi 7 novembre

à 20h30
Salle Edith Piaf en face de l’Espal
rue de l'Esterel au Mans






Participez tous au rassemblement pacifiste et internationaliste

Le mardi 11 novembre 2008 à 11 h 30

A Gentioux, devant le monument aux morts pacifiste où l’enfant de l’Ecole publique laïque républicaine lève le poing et déclame : Maudite soit la guerre !

(Possibilité de transport : nous demander)



*Eric Viot a récupéré et étudié un nombre important de documents (livres, journaux, photos, carnets de soldats .) qui lui ont permis de mieux connaître cette période, s'attardant plus particulièrement sur le quotidien du "Poilu".

Il a écrit son roman "Les blessures de l'âme" en s'inspirant d'épisodes importants de cette guerre, de situations auxquelles ces hommes ont été réellement confrontés et en y ajoutant, au travers des évènements vécus par le personnage principal, sa vision personnelle.
Il milite pour la réhabilitation ou réintégration des fusillés pour l'exemple, de la première guerre, dans la mémoire collective.
Eric Viot, est membre d'une association de recherches et études historiques sur la vie des Bretons pendant la grande guerre, passionné par cette période et en particulier par le quotidien des Poilus pendant ce conflit.
En 2004, sortie d'un premier ouvrage "Soldats Manceaux pendant la grande guerre" qui est un monument de papier à la mémoire des centaines de Manceaux morts pendant la grande guerre. Cet ouvrage est le fruit de nombreuses années de recherche
.



Rédigé par Libre Pensée 72

Publié dans #anti militarisme

Repost 0
Commenter cet article