Publié le 26 Août 2015

110ème anniversaire de la loi de 1905

 

5 décembre 2015, Paris, place de la République à 15h,

MANIFESTATION NATIONALE

 

Pour la défense de la loi de 1905

Pour l’abrogation de la loi Debré

 

Chaque année, 10 milliards d’euros de fonds publics sont détournés au profit de l’École privée confessionnelle à 97% catholique.

10 milliards pour financer cette institution de l’Eglise catholique qui concurrence l’École de la République, l’École publique laïque ouverte à tous.

10 milliards, ce sont 180 000 postes de professeurs.

 

ÇA SUFFIT !!! FONDS PUBLICS EXCLUSIVEMENT A L’ÉCOLE PUBLIQUE !

 

1995, 2005, 2015, la continuité

du combat de la Libre Pensée.

 

L’article II de la loi de 1905 stipule :

« La République ne reconnaît, ne subventionne, ni ne salarie aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi seront supprimées des budgets de l’Etat, des départements et des communes toutes les dépenses relatives à l’exercice des cultes. »

 

Non, la laïcité ce n’est pas la reconnaissance de toutes les religions !

 

Depuis les évènements de janvier 2015, on assiste à une offensive pour organiser un partenariat avec toutes les religions et étendre le concordat. Jamais le mot laïcité n’aura été autant galvaudé. 

La laïcité, c’est la neutralité de l’Etat vis-à-vis de toutes les confessions. La religion est et doit rester une affaire privée.

 

« L’État chez lui, l’Église chez elle » (V. Hugo)

 

 

 

 

Défendre la laïcité

  • c’est exiger le respect de la loi de 1905 et son application sur tout le territoire et dans les DOM-TOM là où elle ne s’applique pas,
  • c’est exiger l’abrogation du statut clérical d’exception d’Alsace-Moselle (dont le coût est de 59 millions d’euros par an !).

 

Avec la loi Debré, 10 milliards d’euros de fonds publics sont détournés tous les ans au profit de l’Ecole privée confessionnelle à 97 % catholique.        
10 milliards = 180 000 postes de professeurs des écoles !

 

Comme la Conférence des évêques de France de 2013 l’a rappelé, l’École privée catholique a une mission : évangéliser. C’est cela son "caractère propre" et son projet éducatif. C’est une institution de l’Église, l’État n’a pas à la financer.

 

FONDS PUBLICS EXCLUSIVEMENT A L’ÉCOLE DE LA RÉPUBLIQUE !
 

NON A LA DISLOCATION DE L’ENSEIGNEMENT PUBLIC PAR LA MISE EN PLACE
DE PROJETS TERRITORIAUX ET PAR LA RÉFORME DES COLLÈGES !


POUR RESTER PUBLIQUE ET LAÏQUE, L’ÉCOLE DOIT RESTER NATIONALE !

 

Les décrets Peillon-Hamon mettent l’Ecole publique sous la tutelle des élus locaux, des groupes de pressions politiques, économiques et permettent l’entrée des associations, y compris à caractère religieux, dans les écoles !

 

L’École publique, comme la République, est une, indivisible et laïque !

OUI AUX PROGRAMMES ET DIPLÔMES NATIONAUX !

 

La laïcité, la défense de l’École publique vivent dans la conscience des citoyens.


La Libre Pensée n’a pas renoncé au combat pour l’abrogation de la loi Debré.

Pour la Libre Pensée, le Serment de Vincennes,

«Nous sommes 10 813 697 faisant le serment solennel :

 - de manifester en toutes circonstances et en tous lieux leur irréductible opposition à cette loi contraire à l’évolution historique de la Nation ;

- de lutter sans trêve et sans défaillance jusqu’à son abrogation ;

- et d’obtenir que l’effort scolaire de la République soit uniquement réservé à l’École de la Nation, espoir de notre jeunesse »


ainsi que la pétition laïque avec les 11 millions de signataires sont toujours d’actualité.

 

Le Congrès national de la Libre Pensée réuni à Creil en août 2015 appelle toutes les fédérations
 

  • à amplifier toutes les dispositions pour assurer le succès de cette manifestation nationale
  • à faire connaitre publiquement et largement le montant des détournements de fonds publics pour l’enseignement privé catholique
  • à rassembler dans l’union la plus large les laïques et leurs associations
  • à faire converger vers Paris, le 5 décembre 2015, tous les partisans de l’abrogation de la loi Debré et de la défense de la loi de 1905.

 

Tous à Paris, le 5 décembre 2015 :

Pour la défense de la loi du 9 décembre 1905 !

Fonds publics exclusivement à l’École publique !

Pour l’abrogation de la loi Debré !

 

 

MANIFESTATION NATIONALE

Voir les commentaires

Rédigé par Libre Pensée 72

Publié dans #laïcité

Repost 0

Publié le 23 Août 2015

La fédérationj de la Sarthe était représentée par une délégué.

 

Ils et elles ont pris la parole ou fait parvenir un message :

 

  • Discours de François Aurigny pour la Fédération de la Libre Pensée de l’Oise
  • Discours du représentant de la Mairie de Creil (Oise)
  • Discours du représentant de la Mairie de Clermont (Oise)
  • Message d’excuses du Sénateur-Maire de Montataire (Oise)
  • Discours de Jean-Sébastien Pierre, Président de la Fédération nationale de la Libre Pensée
  • Pierre Tournemire, vice-Président de la Ligue de l’Enseignement
  • Christophe Habbas, Grand Maître adjoint chargé de la laïcité du Grand Orient de France
  • Daniel Boitier, membre du Comité central de la Ligue des Droits de l’Homme
  • Jacqueline Jencquel pour l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité
  • Michel Bouvier pour la Fédération nationale des Délégués Départementaux de l’Education nationale
  • Message de l’Association pour une retraite convenable
  • Christian Laude, Secrétaire adjoint de l’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie
  • Message de l’Union rationaliste
  • Message de la Fédération Française de Crémation
  • Message de la Fédération des Conseils de Parents d’Elèves (FCPE)
  • Claude Gonse, vice-Président d’Agora 21
  • Laurence Ducousso-Lacaze pour le Mouvement Français du Planning Familial
  • Message de Julien Léonard, pour le Comité Départemental des Associations Familiales laïques (CNAFAL) de l’Oise
  • Jean-Marc Schiappa, Président de l’Institut  de Recherche et d’Etude de la Libre Pensée
  • Andrée Thomas, Secrétaire Confédérale de la CGT-Force Ouvrière
  • Alain Barbier, pour la FERC – CGT
  • Quentin Dauphiné pour la Tendance intersyndicale « Emancipation »
  • Jean-Michel Bavard pour  le Chahut
  • Paul Cesbron  de l'association nationale de défense des hôpitaux publics
  • Message de Maurice Montet, Secrétaire de l’Union Pacifiste de France
  • Dominique Reitzmann du Groupe La Barre d’Abbeville
  • Pascal-Eric Lalmy, Secrétaire national à la laïcité du Parti Radical de Gauche
  • Jacques Girod pour le Bureau national du Parti Ouvrier Indépendant
  • Message de Léon Landini, Président, Georges Gastaud, Secrétaire national, Antoine Manessis, responsable des relations unitaires du Pôle de Renaissance Communiste en France
  • Message de Pierre Galand,  Président de la Fédération Humaniste Européenne
  • Message de Francisco Delgado, Président d’Europa laica d’Espagne
  • Message d’Antonio Vergara du Chili, Porte-Parole de l’Association internationale de la Libre Pensée  
  • Message de Marcelo V. Llobet,  Ancien Président de la Fédération des Institutions Laïques d’Amérique  (FILA)
  • Message de Ronald Bilik de la Libre Pensée d’Autriche
  • Message de René Hartmann de l’Union Internationale des Agnostiques et Athées d’Allemagne (IBKA)
  • Message d’Edouard Kutten, Président de la Libre Pensée du Luxembourg
  • Message de Lucie Jobin, Présidente du Mouvement laïque Québécois
  • Message de Sheila Ayala de Secular Ontario (Canada)  
  • Message de Maria Mantello, Présidente  de la Libre Pensée « Giordano Bruno » d’Italie
  • Message de Kamel Dhif du Cercle de Libre Pensée de Belgique
  • Message de Valentin Abgottspon, vice-Président de l’Union des Libres Penseurs de Suisse
  • Message de Robyn et Wayne Church de la Secular Society de Nouvelle-Zélande
  • Message de Max Wallace de l’Association of Rationalists and Humanists de Nouvelle-Zélande par
  • Message de Johann Björnsson de Sidmennt, organisation humaniste d’Islande
  •  Message de Wanda Nowicka,  Vice-Maréchale de la Diète polonaise et de Marek Łukaszewicz, Président, Nina Sankari vice-présidente de la Fondation de Kazimierz Łyszczyński
  • Mizanur Rahman, bloggeur, de la Libre Pensée du Bangladesh
  • Waleed Al-Huseini, ancien prisonnier de Cisjordanie pour outrage à la religion
  • Christian Eyschen, Porte-parole de l’Association internationale de la Libre Pensée
Séance inaugurale du Congrès de Creil 2015 de la Libre Pensée

Voir les commentaires

Rédigé par Libre Pensée 72

Publié dans #annonces et infos lp 72

Repost 0

Publié le 22 Août 2015

freedom

Felt like the weight of the world was on my shoulders
..should I break or retreat and then return
Facing the fear that the truth, I discover
No telling how, all these will work out
But I’ve come to far to go back now.

I am looking for freedom, looking for freedom
And to find it cost me everything I have
Well I am looking for freedom, looking for freedom
And to find it, may take everything I have

I know all too well it don’t come easy
the chains of the world they seem to movin tight
I try to walk around if I’m stumbling so come..
tryin to get up but the doubt is so strong
there’s gotta be a winning in my bones

I’m looking for freedom, looking for freedom
and to find it, cost me everything I have
Well I’m looking for freedom, I’m looking for freedom
And to find it, may take everything I have

Oh not giving up there’s always been hard, so hard
but if I do the thanks lase the way I won’t get far.

Mhm, life hasn’t been very kind to me lately, (well)
but I suppose it’s a push from moving on (oh yeah)
in time the sun’s gonna shine on me nicely (on me yeah )
sudden tells me ’cause things are coming
and I ain’t gonna not believe

I’m looking for freedom, looking for freedom
and to find it, cost me everything I have
Well I’m looking for freedom, I’m looking for freedom
And to find it, may take everything I have.


Taken from http://lyricstranslate.com/fr/freedom-libert%C3%A9.html-0#ixzz3jZPmTFJ3

 

Liberté

J'ai senti comme si tout le poids du monde reposait sur mes épaules...devrais-je m'interrompre ou reculer et ensuite revenir?
En faisant face à la peur de découvrir la vérité.
Je ne sais comment, tout ça va marcher.
Mais je suis venu de trop loin pour faire marche arrière maintenant.

Je suis à la recherche de liberté, de liberté.
Et pour en trouver, ça m'a coûtait tout ce que j'avais.
Oui, je suis à la recherche de liberté, de liberté.
Et pour en trouver, ça pourrait me prendre tout ce que j'ai.

Je ne sais que trop bien que tout ne vient pas facilement.
Les chaines du monde semblent se déplacer solidement.
J'essaye de marcher mais si je trébuche, viens...
J'essaye de me lever mais le doute est trop fort.
Il doit y avoir un gagnant dans mes os.

Je suis à la recherche de liberté, de liberté.
Et pour en trouver, ça m'a coûtait tout ce que j'avais.
Oui, je suis à la recherche de liberté, de liberté.
Et pour en trouver, ça pourrait me prendre tout ce que j'ai.

Oh ne pas abandonner, ça a toujours été dur, si dur;
mais si je demande grâce, je n'irais pas loin.

Mhm, la vie n'a pas vraiment été tendre avec moi dernièrement, ( eh bien).
Mais je suppose que c'est un coup dur pour me booster à aller de l'avant ( oh ouais ).
Maintenant, le soleil va briller sur moi agréablement ( sur moi ouais );
Soudainement; en me disant que des choses vont se produire et je vais y croire.

Je suis à la recherche de liberté, de liberté.
Et pour en trouver, ça m'a coûtait tout ce que j'avais.
Oui, je suis à la recherche de liberté, de liberté.
Et pour en trouver, ça pourrait me prendre tout ce que j'ai.

Voir les commentaires

Rédigé par Libre Pensée 72

Publié dans #Musique

Repost 0

Publié le 12 Août 2015

Extrait de notre bulletin départemental de décembre 2014-janvier 2015

 

 

Comme tout le monde le sait, la Libre Pensée s’oppose à toute atteinte à la séparation des Eglises et de l’Etat. Ainsi nous avons fait annuler des subventions à des processions catholiques ou à des constructions de Mosquées, et récemment nous avons demandé le retrait des crèches de la nativité au conseil général de Vendée ou à la mairie apparentée FN de Béziers.

Quel ne fut pas notre crime aux yeux des militants catholiques, FN, civitas qui déversèrent un flot d’insultes sur nos pages internet dont facebook. Un de leurs arguments qui revenait le plus, était de prétexter nos « racines « judéo-chrétienne » pour légitimer la présence d’un petit jésus dans des bâtiments d’administrations publiques.

 

Parlons justement de nos racines chrétiennes» ?

A propos du terme « judéo », il est toujours cynique d’entendre ces militants nationalistes parler de racine judéo-chrétienne quand on sait que le christianisme s’est largement construit en écrasant le judaïsme.

Est-il nécessaire de rappeler que lors de la Reconquista les juifs subirent de la part des chrétiens, le même sort que les musulmans ? Que Saint Louis, le très chrétien, imposa aux juifs de porter un signe distinctif ? Est-il enfin nécessaire de rapporter, ici, les positions de la revue La Croix lors de l’affaire Dreyfus ou dans les années 30 et 40 ? Ou encore les déclarations du milicien Paul Touvier lors de son procès ; « l’Eglise suivait le Maréchal, je suivais l’Eglise. Mon devoir était tout tracé » ?

Et puis dans « racines chrétiennes », de quel christianisme parlent-on ? Depuis 1054, les catholiques et les orthodoxes se combattent. Les croisés ont même pillé Constantinople en 1204 ! Parle-t-on aussi des hérésies vaudoises ou cathares, de ces dizaines de milliers de chrétiens tués car non catholiques ? Parle-t-on du schisme entre protestants et catholiques qui provoqua de nombreux massacres comme la saint Barthélémy et des guerres de religions jusqu’à très récemment ? Parle-t-on des courants chrétiens effacés de l’histoire et éliminés dans les premiers siècles car ils voyaient en Jésus un être éthéré (les gnostiques ou les marcionites par exemple) ?

 

Et que faire des autres « racines » de l’Europe et de la France ?

Si on pouvait interviewer les peuples christianisés de force comme les saxons, que penseraient-ils de cette notion de « racine chrétienne » ? Et que dire de ces druides, chamanes et autres sorcières condamnés, ostracisés ou brûlés car païens ? De ces sites de mégalithes et de menhirs détruits par les chrétiens ?

Quelle serait la vie d’un français « de souche » aujourd’hui, s’il n’y avait de racines que chrétiennes ? Pourrait-il écrire sans l’invention de l’écriture par les sumériens, les égyptiens, les phéniciens et les grecs, d’affreux polythéistes au teint basané !? Que boirait-il si la bière ou le vin n’avaient pas été inventés par des sociétés antiques païennes ? Ce français de souche sait-il qu’homo sapiens est arrivé en Europe il y a 44 000 ans soit 42500 environ avant le baptême de Clovis ? Sait-il que ses ancêtres les gaulois vénéraient des divinités multiples, qu’ils ont construit des villes et des villages bien avant l’arrivée du christianisme (Lyon, Nantes, Paris…) ? Que ce sont les grecs qui ont créé Marseille ? Des gaulois et des romains qui ont défriché de nombreuses terres agricoles ?

Ce français utilise tous les jours des mots et manipule des concepts d’origine gauloise : caillou, cloche, mousse, blé, bouc, bruyère, érable, ruche, chêne…

Tous les jours, il utilise et emprunte des mots d’origine germanique dont la plupart ont été apportés lors des invasions barbares par d’horribles païens : accordéon, beffroi, bivouac, hussard, quenelle, bleu, bande, éperon, fief, jardin, maçon, randonner…

Que dire des emprunts faits aux arabes : abricot, alambic, café, lilas, volcan, algèbre, almanach, aubergine, bougie, camelot, caramel, douane, hasard, jupe, jarre, magasin, nénuphar, sirop, sorbet, tabouret, zénith…

Ne parlons pas des mots et concepts venus des langues anglo-saxonnes et en particulier des américains…

Même quand il mange ses plats préférés, il emprunte partout : les pâtes viennent de Chine via

l’Italie, les tomates, la dinde, le chocolat, les patates ou les cacahouètes viennent des anciens peuples d’Amérique, le yaourt de Bulgarie…

Son pyjama vient d’Inde, son anorak vient des eskimos, son pantalon d’Italie… Ses loisirs aussi viennent du monde entier, songeons par exemple à l’influence des afro-américains sans qui nous n’aurions pas le blues, le rock, le jazz ou le rap… Pensons aussi aux japonais qui nous ont apporté le judo, le yoga ou les mangas…ou aux apports des africains dans l’art du 20ème siècle…

Mais que reste-t-il à notre français de souche aux racines chrétiennes ?

Jeanne d’Arc ? Sainte, certes mais brulée sur ordre d’un évêque !

Le drapeau, la marseillaise, les départements, les communes, la devise républicaine, l’instruction ? Que des acquis de la Révolution française, elle-même condamnée par l’Eglise qui durant un siècle et plus choisira le camp de la monarchie plutôt que la République…

La science et la technologie ? On est en droit de se demander où en seraient les nouvelles technologies, les progrès médicaux et scientifiques, si la science n’avait pu s’extraire du carcan imposé par la religion ; l’héliocentrisme interdit, la dissection interdite, la théorie de l’évolution condamnée… et combien de traités scientifiques mis à l’index, planqués dans les archives du Vatican ? Combien de Giordano Bruno, de Copernic ou de Galilée ? J’espère qu’en accord avec ces « racines chrétienne» notre « français de souche n’utilise pas de moyens contraceptifs, d’IVG, ou de Fécondation In Vitro !

J’espère aussi qu’il ne croit pas en ces légendes, pratiques occultes et autres croyances qui ont survécu à la christianisation de l’Europe : Fée, fontaine miraculeuse, fantômes, esprits, dames blanches, horoscopes, korrigans, arbres magiques, magnétiseurs, magie blanche ou magie noire…

Si on retire le côté « racine chrétienne » il ne resterait pas grand-chose, pire si on retirait tous les apports hors chrétienté ! Où en serait la navigation sans les grecs ou les vikings ? L’astronomie et les maths sans les indiens et les arabes ? Même nos feux d’artifices du 14 juillet n’existeraient pas sans les chinois…

Mais que reste-t-il de cette « France de souche et de racines chrétiennes » ? Les grands hommes, les héros de la nation, les scientifiques ?!

Marie Curie, Haroun Tazief, Léon Gambetta, Georges Charpak… Le groupe Manouchian premiers résistant pendant l’occupation, les tirailleurs sénégalais, les soldats des colonies… la compagnie de républicains espagnols la Nueve première à entrer dans paris en aout 44…

 

Nos chanteurs ? Notre culture ? Nos personnalités préférées ? Toutes « française de souche » !

Gad Elmaleh, Charles Aznavour, Jamel, Zinédine Zidane, Johny Hallyday, Omar Sy, Yannick Noah, Jean Jacques Goldman, Dalida, Dave, Guillaume Appolinaire, Chopin, Alain Prost, Louis de Funes, Youri Djorkaef, Dany Boon, Kad Merad, Bergson, Camus, Zola, Isabelle Adjani, Josiane Balasko, Jean-Paul Belmondo , Alain Bashung, Serge Gainsbourg, Yves Montand, Georges Moustaki, Henri Salvador, Coluche…

 

Et Nos fêtes ?

C’est un véritable cauchemar pour nos pauvres « français de souche ».. A quoi se raccrocher ? A la crèche ! Noël voilà un truc typiquement chrétien et français ! A part peut être la date, le sapin, la bûche, les cadeaux, le père noël, les lumières, les étrennes, les rennes, la plupart des chants de noël…

 

Bien sur mon article est loin d’être exhaustif, tant la notion de « français de souche et de racines chrétiennes » est ridicule. En paraphrasant quelque peu notre ami et camarade Jean marc Schiappa, je dirais que nous n’avons pas de racines ; nous avons des origines. Ce sont les arbres qui ont des racines, ils sont figés sur place. Nous, nous savons d’où nous venons et nous sommes pour la liberté des individus à choisir où ils veulent aller.

 

Hansi Brémond

 

Les racines chrétiennes de la France, parlons-en !

Voir les commentaires

Rédigé par Libre Pensée 72

Publié dans #Christianisme

Repost 0

Publié le 12 Août 2015

Déclaration conjointe des « Amis d'Hypathie » (membres de l'AILP)

et du Bureau Européen de Coordination de la Libre Pensée

 

 

La richesse de l’Église chrétienne orthodoxe grecque appartient au peuple grec et non à ses créanciers. A l'instar des révolutionnaires français de 1789 qui avaient nationalisé les biens du clergé, le peuple grec est en droit de considérer que la richesse du clergé a été constituée par le travail des Grecs et lui appartient.

 

Le Parlement grec a approuvé le 22 juillet la deuxième partie du Plan imposé par la troïka, plan qui impose les privatisations, la destruction des services publics, des systèmes de santé et de retraite et du droit du travail, l'accélération des saisies et des expulsions et la diminution du pouvoir d'achat, dans le but supposé de «rembourser une dette » qui en réalité a déjà été remboursée plusieurs fois par le jeu des intérêts versés.

 

L'absence de contribution de l’Eglise grecque a déjà été évoquée. On évoque à ce sujet les œuvres sociales et les soupes populaires auxquelles le clergé contribuerait. C'est, dans le meilleur des cas, une aimable plaisanterie quand on sait que la fortune de l’Église grecque et des monastères, aussi ramifiée que multiforme, dépasse vraisemblablement le montant de la prétendue dette.

 

Une chose est facilement vérifiable les sociétés et institutions de l’Église orthodoxe posséderaient des obligations d’État rémunérées à 6 % représentant à elles seules 40 % du montant dû par le Trésor public grec et dont la Troïka exige le paiement. Et pendant ce temps les prêtres continuent à être payés sur le budget de l’État.

 

La confiscation par la loi de l'enrichissement indu lié à ces obligations permettrait de sauver des milliers de vies, des milliers d'emplois et d'équilibrer le régime de retraite ; elle permettrait, qui plus est, une contribution non négligeable à la relance de l'économie.

 

Le Bureau européen de coordination de la Libre pensée se prononce, avec les libres penseurs grecs pour :

 

- la vérité sur la richesse et les revenus de l’Église grecque et des monastères : commission nationale d'enquête !

- la confiscation par la loi de l'enrichissement indu des Eglises et son affectation aux besoins du peuple et des services publics.

- la prise en charge par l’Église grecque elle-même des salaires du clergé, ainsi que de sa couverture sociale et de son système de retraites, les frais d'entretien des églises et le paiement des impôts.

 

 

Athènes, le 4 août 2015

la  vérité sur la richesse et les revenus de l’Église grecque

Voir les commentaires

Rédigé par Libre Pensée 72

Publié dans #Christianisme

Repost 0

Publié le 3 Août 2015

La fédération de la Sarthe sera représentée par trois jeunes camarades.

 

 

Le congrès national de la Libre Pensée se tiendra du 19 au 22 août 2015 à Creil dans l’Oise.

Il sera un moment important dans la préparation active de la grande manifestation laïque du 5 décembre 2015 au départ de la place de la République, en défense de la loi du 9 décembre 2015, dont ce sera le 110e anniversaire de la promulgation.

La Fédération nationale de la Libre Pensée met au centre de sa manifestation la revendication de l’abrogation de la loi Debré du 31 décembre 1959, en vertu de laquelle 10 milliards d’euros sont détournés des fonds publics au profit de l’enseignement catholique.

La Libre Pensée entend rester fidèle au Serment de Vincennes du 13 juin 1960, soutenu par plus de 10 millions de pétitionnaires qui ont exigé : « Fonds publics à l’Ecole publique, fonds privés à l’école privée ».

Ont d’ores et déjà annoncé leur présence au congrès national et y prendront la parole :

  • Daniel Boitier, membre du Comité central de la Ligue des Droits de l’Homme
  • Pierre Tournemire, vice-Président de la Ligue de l’Enseignement
  • Jacqueline Jencquel pour l’Association pour le Droit de mourir dans la Dignité
  • Un membre du Conseil de l’Ordre du Grand Orient de France
  • Andrée Thomas pour le Bureau confédéral de la CGT-Force Ouvrière
  • Alain Barbier, Secrétaire général de la FERC-SUP de la CGT
  • Pascal-Eric Lalmy, Secrétaire national à la laïcité du Parti Radical de Gauche
  • Jacques Girod pour le Bureau national du Parti Ouvrier Indépendant

Ont adressé des messages de soutien et de salut :

  • Pierre Galand, Président de la Fédération Humaniste européenne (FHE)
  • Maurice Montet, Secrétaire de l’Union Pacifiste de France
  • Le Secrétariat de la Fédération des Conseils de Parents d’Elèves (FCPE)
  • La Fédération nationale des Délégués départementaux de l’Education nationale (DDEN)

Et de nombreuses associations de Libre Pensée des cinq continents qui préparent le Ve Congrès de l’Association internationale de la Libre Pensée à Montevideo (Uruguay).

* * *

Plusieurs ouvrages seront publiés et disponible au Congrès de la Libre Pensée :

  • Pour la laïcité en Europe (étude prospective de la laïcité de 50 pays)
  • Les Actes du Colloque du 21 mars 2015 « Laïcité et libertés publiques »
  • Révolutionnaires et Libres Penseurs sous l’Equerre et le Compas

* * *

Les associations qui n’ont pas encore répondu à l’invitation de la Libre Pensée pour intervenir à son Congrès national, sont invitées à le faire savoir rapidement.

Merci de leur compréhension.

Paris, le 23 juillet 2015

Ils seront présents au congrès de la Fédération nationale de la Libre Pensée

Voir les commentaires

Rédigé par Libre Pensée 72

Publié dans #annonces et infos lp 72

Repost 0