Publié le 20 Mars 2010

 Après avoir remporté trois victoires juridiques, en défense de la loi de séparation des Églises et de l’État, contre l’Église catholique dans la Haute-Vienne, à Ploërmel dans le Morbihan et Wandignies-Hamage dans le Nord, la Libre Pensée vient d’obtenir gain de cause sur trois affaires de baux emphytéotiques délivrés, indument  pour la construction de mosquées, par des municipalités peu soucieuses de la laïcité.

 

Rappelons que la Fédération nationale de la Libre Pensée considère, à égalité, l’ensemble des religions monothéistes comme des facteurs d’oppression de l’Humanité. Ne se prenant pas pour la Star-Academy, elle n’opère pas un classement en fonction des mérites ou des désagréments des dites religions monothéistes.

 

Toutes les religions se valent en soi. Le seul critère possible de différenciation  ne peut être que leur degré de nocivité dans les pays concernés. À ce titre, il est indéniable que la religion la plus dangereuse en Europe est bien l’Église catholique. C’est elle qui préside, en effet, aux destinées de l’Union européenne, qui est fondamentalement antilaïque, antidémocratique et antisociale. Son fonctionnement et ses objectifs sont directement inspirés par la Doctrine sociale de l’Église catholique.

 

Il est évident que cette problématique se pose différemment dans des continents où ce sont le protestantisme, l’orthodoxie, l’islam ou l’hindouisme qui règnent en maître. C’est ce constat qui anime les associations de libres penseurs dans le monde.

 

À Tournon dans l’Ardèche

 

La municipalité, en date du 9 février 2006, décide d’octroyer un bail emphytéotique à une association culturelle arabo-islamique pour construire une mosquée, moyennant un loyer annuel de 1 euro. La Libre Pensée obtient, par le Tribunal administratif, en date du 15 mai 2008, l’annulation de cette délibération. Premier round. L’association islamique fait appel de ce jugement et réclame 2 000 euros à la Libre Pensée. La Cour administrative d’appel de Lyon, le 16 février 2010, confirme alors la décision de première instance qui annule le bail emphytéotique, en vertu de l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905, et condamne l’association musulmane et la municipalité de Tournon à verser, chacune, 800 euros à la Libre Pensée. Deuxième round.

 

À Cergy dans le Val d’Oise

 

La municipalité de Cergy décide de consentir un bail emphytéotique à la fédération musulmane de Cergy pour un terrain de 2 350 m² pour un loyer annuel de 657,88 euros. Le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise, en date du 10 mars 2010, considère qu’il y a eu violation de l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905 et annule, en conséquence, la délibération de la municipalité.

 

 

À Montélimar dans la Drôme

 

La municipalité décide d’octroyer, à une association cultuelle musulmane, un bail emphytéotique pour un terrain permettant la construction d’une mosquée, moyennant un loyer annuel de 1 euro. La Libre Pensée dépose immédiatement un recours devant le Tribunal administratif. La Municipalité décide alors de renoncer à cette proposition. Elle « devrait »  donc vendre un terrain au prix de 190 000 euros pour permettre cette construction. Ce qui ne pose aucun problème à la Libre Pensée qui a toujours condamné les refus de permis de construire pour les mosquées pour des motifs liés à la xénophobie.

 

La Libre Pensée inscrit son action dans la défense intransigeante de la loi de séparation des Églises et de l’État. De ce point de vue, elle le montre une nouvelle fois, elle considère à égalité toutes les religions monothéistes qu’elle considère comme les pires obstacles à l’émancipation de l’Humanité. C'est pourquoi elle a défendu, défend et défendra toujours la laïcité de l’École et de l’État par tous les moyens à sa convenance.

 

Il y en a qui parlent et qui contestent, la Libre Pensée ne fait qu’un seul geste, elle défend réellement la laïcité.

 

Paris, le 17 mars 2010

Voir les commentaires

Rédigé par Libre Pensée 72

Publié dans #laïcité

Repost 0

Publié le 16 Mars 2010

La LIbre Pensée a été invité à participer à un rasseblement par des jeunes militants de l'AJR

et  des JC. C'est tout naturellement que nous avons décidé de soutenir et de participer

a cette initiatives lancée par de jeunes militants sarthois.



Cela fait huit ans que les troupes de l’OTAN et parmi elles des soldats français

ont envahi l’Afghanistan. Selon le journal France Soir du 1er octobre, pour la

France, « les opérations conduites en Afghanistan devraient coûter 400 millions

d’euros au budget de la Défense en 2010 ». 400 millions d’euros pour assassiner

un peuple et envoyer des jeunes français à la mort et au même moment

il détruit le baccalauréat en tant que diplôme national avec sa « réforme des lycées », i

l détruit l’université et nos diplômes avec la LRU ; il organise la précarité pour les

étudiants qui se destinent à l’enseignement avec la masterisation.

Du fric pour l’éducation

pas pour la Guerre


 

 

Rassemblement

Samedi 20 mars

16h Place de la République

 logoajr.pnglogo-jc.jpgaracLogo-POI.jpg safe_image.php.jpg

 

Voir les commentaires

Rédigé par Libre Pensée 72

Publié dans #anti militarisme

Repost 0

Publié le 6 Mars 2010

A voir ce soir sur France 3, un film consacré à Louise Michel

Louise Michel est une femme révoltée, une communarde, qui a été condamnée pour avoir porté les armes contre les troupes de Bismarck puis celles de Versailles. Après son incarcération dans la forteresse de Rochefort, elle est déportée en 1873, avec des milliers d'autres révolutionnaires, sur la lointaine Nouvelle-Calédonie. Pendant ce temps, à Paris, infatigable mais isolé, le jeune parlementaire Georges Clémenceau se bat pour arracher l'amnistie des Communards. Institutrice, proche de Victor Hugo, Louise va se révéler, en déportation, une incroyable animatrice, une résistante exemplaire


LOUISE MICHEL Films - Drame historique 

Origine : France. (2010)
Scénario : Solveig Anspach, Jean-Luc Gaget.
Musique : Martin Wheeler.
Réalisation : Solveig Anspach.
Distribution : Sylvie Testud (Louise Michel), Magali Vuillemot (Marie Schmidt), Anne Marquis (Lucie Leblanc), Jean-Luc Gaget (Père Bénart), Victor Schlegel (Philippe Leblanc), Nathalie Boutefeu (Nathalie Lemel), Alexandre Steiger (Charles Malato), Bernard Blancan (Henri Rochefort), Augustin Watreng (Daoumi), Eric Caruso (Grippart), Jean-Paul Smadja (Gauthier de la Richerie), Pierre Deladonchamps (Henri Bauer).

Date : 06/03/2010
Horaire : 20H35 - 22H05
Durée : 90 mn






Info sur le film

19231472.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100122_050402.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Libre Pensée 72

Publié dans #annonces et infos lp 72

Repost 0