Publié le 22 Avril 2009

La Libre Pensée de l'Orne vous invite à assister à la conférence débat :


Science et religion - L'effet Darwin
Par Bruno Alexandre
Pr Agrégé de l'Université
Sciences de la vie et de la terre


Jeudi 23 avril 2009 - 20h30- Alençon - Salle Beaudelaire
(derrière la Halle aux Toiles) - Entrée gratuite



Voir les commentaires

Rédigé par Libre Pensée 72

Publié dans #Science

Repost 0

Publié le 14 Avril 2009

Les religions ont toujours voulu dominer les corps et les consciences !

Nous ne l’acceptons pas !

 

Aujourd’hui, on entend souvent dire dans les médias que les religions n’ont plus rien à voir avec ce qu’elles étaient par le passé quand elles dominaient les corps et les consciences, qu’elles brûlaient les hérétiques, qu’elles soutenaient tous les régimes les plus autoritaires. Selon ces mêmes média et selon certains hommes politiques comme le président Sarkozy, les religions seraient des partenaires privilégiés aux quels il faudrait accorder « toute leur place dans la société ».

Aussi en France, pays où la laïcité (séparation de l’Etat et des religions) est théoriquement la règle, on peut voir des comités d’éthique composés en partie de religieux donnant leur avis sur des questions de santé publique, ou de recherche scientifique.

En France ou en Italie, les malades en fin de vie, souhaitant choisir leur mort pour mourir dans la dignité, ne le peuvent toujours pas à cause des pressions religieuses et de leurs relais dans les assemblées politiques. Partout dans le monde les droits élémentaires des homosexuels sont bafoués parce que les religions monothéistes considèrent l’homosexualité comme une déviance voire un crime parfois puni de mort. En Pologne, l’avortement est de nouveau interdit depuis la signature du concordat.

 

A bas la calotte, vive la capote !

 

L’Eglise catholique, par exemple, nous montre que nous avons raison de  nous opposer à l’influence grandissante des religions dans les médias, dans la société, dans les écoles…

 

Récemment, le pape benoit XVI a réintégré au sein de l’Eglise catholique des évêques et des prêtres dont l’évêque Richard Williamson qui nie le génocide des juifs pendant la seconde guerre mondiale.

 

« Le 5 mars dernier, Monseigneur José Cardoso Sobrinho, archevêque de Recife, dans le nord-est du Brésil, excommuniait la mère d'une gamine de 9 ans. Le "crime" de cette femme? Avoir fait avorter sa petite fille, enceinte de jumeaux, fruit du viol de son beau-père, coutumier du fait. » (L’express du 9 mars dernier). Avec le soutien du Vatican, il a aussi excommunié les personnels de santé, la fillette, tous, sauf le beau-père qui lui est pourtant coupable du viol d’une enfant !

 

Donc pour l’Eglise l’avortement est condamnable parce qu’il tue, le viol ne l’est pas parce qu’il peut donner la vie ? L’horreur !

 

Le 8 mars dernier, journée de la femme, on pouvait lire dans l’Osservatore Romano, journal officiel du Vatican en Italie, un article intitulé « La machine à laver et l'émancipation de la femme - Mets la lessive, ferme le couvercle et détends-toi ». où était fait l’éloge de la machine à laver, considérée par ces bien- pensants comme  ce « qui a le plus participé à l'émancipation des femmes occidentales »  au 20ème siècle ! La machine à laver une conquête féminine ? Avant la contraception, le droit de vote, le droit de travailler ou d’ouvrir un compte ?

 

Le 17 mars, alors qu'il entame un voyage en Afrique, le Pape Benoit XVI, comme l'avait déjà fait son prédécesseur Jean Paul II, a tenu des propos d'une portée gravissime en Afrique en déclarant notamment que le problème du SIDA ne «peut pas être réglé» par la «distribution de préservatifs». «Au contraire, leur utilisation aggrave le problème».  

 

 

Répétons-le, à l’heure actuelle, le seul moyen de lutter contre la propagation du SIDA, c’est le préservatif !

 

On le voit, les religions n’ont en rien changé sur leur prétention à décider à notre place de ce que nous devons faire et penser. En cherchant à nous imposer des vues réactionnaires et dangereuses, elles nous montrent régulièrement leur vrai visage.

 

Ainsi, les religions cherchent-elles à s’imposer de manière grandissante dans nos écoles par le biais de l’enseignement du « fait religieux ». Le Gouvernement Sarkozy vient même, contre toute la tradition laïque et républicaine, de reconnaître les diplômes catholiques.

 

Dans son manifeste à la jeunesse la Libre Pensée explique : «  Les prêtres, les rabbins, les imams et les pasteurs entendent régenter notre vie privée, notamment dans le domaine de la sexualité. C’est pourquoi la Libre Pensée a été le fer de lance de la loi de 1905 de séparation des Eglises et de l’Etat, qui a fait des religions et de leurs dogmes une stricte affaire privée. Libre à chacun de suivre les interdits de sa religion, mais pourquoi, nous faudrait-il les subir si on les refuse ?

 

  De quel droit les religions peuvent-elles faire pression sur les gouvernements pour interdire ou limiter l’usage des préservatifs ? Surtout lorsque l’on sait que c’est le seul moyen d’éviter la mort sur plusieurs continents livrés à la misère et à l’exploitation. Combattre avec la Libre Pensée c’est défendre ses propres libertés individuelles ! »

 

« Parce qu’il nous faut  agir par nous-mêmes, prendre notre avenir en main, reconquérir de meilleures conditions de vie, combattre les idées reçues, la pensée unique et les dogmes religieux, agissez avec la Libre Pensée. »

Voir les commentaires

Rédigé par Libre Pensée 72

Publié dans #communiqués nationaux

Repost 0