Communiqué de l'ADMD 72

Publié le 9 Octobre 2015

L'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (64.148 adhérents au 8 octobre 2015) et sa délégation pour la SARTHE (435 au 8 octobre 2015) déplorent la façon dont se déroule, en France, le débat parlementaire sur la fin de vie.

 

En effet, malgré la volonté constante des Français – plus de 90% se déclarent favorables à la légalisation de l'euthanasie – malgré la promesse du président de la République, ce sujet reste confisqué par une poignée de médecins, dont le docteur Leonetti est le chef de file à l'Assemblée nationale, qui ne permettent toujours pas aux Français d'exercer simplement leur liberté de décider, lorsqu'ils sont arrivés à la fin de leur vie, le moment et la manière de mourir.

La loi de sédation qui se profile n'est rien d'autre qu'un "ripolinage" consensuel de la loi du 22 avril 2005 et du décret du 29 janvier 2010. Rien d'autre... et surtout pas une loi de liberté puisque la volonté du patient ne sera toujours pas respectée.

 

Dans la Sarthe où je suis le délégué de l’AMD, aucun député n'a pris part au vote, même Madame François Dubois qui était cosignataire de l'amendement n°64 de Jean-Louis Touraine, défendu en séance, qui visait à légaliser une assistance active à mourir. Lors de cette séance, seuls 61 députés ont pris part au vote. 26 ont voté pour et 35 contre. Il n'a manqué que 9 voix pour adopter la proposition du Professeur Jean Louis Touraine. Nous restons donc, avec le texte de base que proposent les Députés Alain Claeys et Jean Leonetti.

Sur un texte aussi important que celui sur la fin de vie, qui concerne chaque Français, sans exception, il est intolérable de constater une telle désaffection de la représentation nationale qui a brillé, durant ce débat en seconde lecture, par une absence massive.

 

En 2017, il y aura des élections présidentielle et législatives. Les adhérents de l'ADMD seront vigilants...

 

 

Philippe Jamet délégué pour la Sarthe

Communiqué de l'ADMD 72

Rédigé par Libre Pensée 72

Publié dans #Droit à la mort douce

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article