A propos d’une messe des « fonctionnaires » au Mans

Publié le 11 Octobre 2014

Communiqué de la Libre pensée de la Sarthe

 

A propos d’une messe des « fonctionnaires » au Mans

Nous venons d’apprendre la tenue d’une messe des « fonctionnaires » ce samedi 11 octobre 2014 en l’église de la couture au Mans. Dans l’article d’Ouest France consacré à cette messe organisée par l’évêque Le Saux, un des organisateurs affirme retrouver les valeurs de l’Eglise dans son engagement au service de l’Etat.

La fédération Sarthoise de la Libre Pensée est très attachée à la laïcité de l’Ecole publique, de l’Etat et de ses services. Aussi cette première messe des « fonctionnaires » en Sarthe nous interroge.

La laïcité est définie en France par la séparation des églises et de l’Etat de 1905. Par conséquent les fonctionnaires ont un devoir de neutralité dans leur fonction. Cette loi garantit la neutralité de l’Etat et de ses institutions et instaure ainsi la liberté de conscience pour tout citoyen.

Pour autant, en dehors de leur exercice professionnel, rien n’empêche ces fonctionnaires de pratiquer ou non un culte à titre privé. Pourquoi dès lors organiser une messe se revendiquant d’une fonction par définition neutre ? Pourquoi faire de cette messe un évènement public relayé dans la presse ? Comment un fonctionnaire peut-il servir dans l’intérêt de tous et en même temps affirmer une foi particulière ?

Ce genre de messe a, jusqu’à maintenant, eu lieu qu’une seule fois. C’était à la cathédrale de Strasbourg en terre concordataire. Il nous parait évident que par cette initiative, l’Eglise catholique entend instrumentaliser la foi de quelques ouailles pour entretenir la confusion dans le cadre d’une offensive généralisée contre la séparation de la sphère publique et de la sphère privée, c’est-à-dire contre la laïcité. L’année dernière, déjà, une messe avec des gendarmes en tenue avait eu lieu au Mans.

L’Eglise catholique montre, encore une fois, son refus de la neutralité des institutions de la République et sa volonté de réinvestir tous les domaines de la vie publique et de l’Etat.

Les libres penseurs réclament le respect de la laïcité, c’est-à-dire la séparation des églises et de l’Etat. Nous demandons ainsi l’abrogation de la loi Debré qui permet le financement de l’enseignement privé par des fonds publics, ainsi que l’abrogation du statut concordataire d’Alsace-Moselle.

 

Le Mans, le 11 octobre 2014

 

A propos d’une messe des « fonctionnaires » au Mans

Rédigé par Libre Pensée 72

Publié dans #laïcité

Repost 0
Commenter cet article