Jean Jaurès fut le premier exécuté pour l’exemple de la Guerre de 1914-1918

Publié le 22 Août 2014

En cette veille de l’anniversaire de l’assassinat de Jean Jaurès au Café du Croissant, la Fédération nationale de la Libre Pensée tient à rendre un hommage vibrant au grand leader pacifiste.

 

Demain, tout le monde va y aller de sa larme sur le dirigeant socialiste (à une époque où ce mot avait encore un sens) pour tenter de récupérer à son profit l'image positive de celui qui est mort à cause de ses idées. Surtout pour tous ceux dont les idées sont mortes depuis longtemps.

 

Jean Jaurès refusait la guerre et militait pour que la classe ouvrière unie fasse barrage à cette barbarie par la grève générale dans tous les pays. Ce n’est, sans doute, pas cet aspect de Jaurès qui va être glorifié à foison ce 31 juillet 2014.

 

Les mêmes laudateurs oublieront que l’assassin Raoul Villain fut lié au Sillon, le mouvement du chrétien-démocrate Marc Sangnier. Celui-ci sera d’ailleurs un témoin de moralité au procès de l’assassin. Le criminel sera acquitté et la veuve de Jaurès condamnée aux dépens. Mais l’assassin sera rattrapé par l’Histoire pendant la Guerre d’Espagne où les Républicains lui feront acquitter l’addition de son crime. Ils oublieront aussi que Jean Jaurès fut traité d’agent de l’Allemagne (comme Lénine) pour mieux calomnier son combat.

 

Tout ce que les laudateurs ne diront pas sur Jaurès, vous pourrez le trouver sur le site de la Libre Pensée http://www.fnlp.fr/spip.php?article1068 qui a consacré son émission de France Culture du 13 juillet 2014 à rappeler certains faits contre les calomniateurs d’hier et les faussaires d’aujourd’hui.

 

Ils ont tué Jean Jaurès pour permettre la Grande boucherie impérialiste

 

Jean Jaurès fut le premier exécuté pour l’exemple de 1914-1918. Le militarisme a dû passer sur son cadavre pour que  l’Europe et le monde s’assassinent mutuellement. Le militarisme tuera aussi des millions d’hommes et dans le lot, les généraux français feront fusiller pour l’exemple 650 soldats français tombés sous les balles françaises.

 

Ces Fusillés pour l’exemple n’ont toujours pas été réhabilités par la République. Le Président de la République François Hollande a même renié son engagement électoral et son vote comme Président du Conseil général de la Corrèze pour cette réhabilitation collective.

 

Malgré tous les mensonges, les reniements et les manœuvres, la Libre Pensée fera en sorte que la République (nous sommes aussi la République) réhabilite collectivement les Fusillés pour l’exemple.

 

La Libre Pensée va mener une action résolue pour qu’un monument en hommage aux Fusillés pour l’exemple, victimes de la guerre, soit érigé sur la ligne de front. Elle lancera cette campagne notamment par une souscription à l’occasion de la centaine de rassemblements pacifistes autour du 11 novembre 2014.

 

Les 13 et 14 décembre 2014, à Soissons dans l’Aisne, nous ferons aussi le procès symbolique des généraux assassins, car s’il faut rendre justice aux victimes, il faut aussi  juger les coupables de ces meurtres barbares.

 

 

Nous sommes aussi la République !

Nous rendrons justice aux victimes de la guerre !

Nous réhabiliterons les Fusillés pour l’exemple !

 

Craonne, le 30 Juillet 2014

 

 

en illustration, un portrait de Jaures par Hansi Brémond

 

Jean Jaurès fut le premier exécuté pour l’exemple de la Guerre de 1914-1918

Rédigé par Libre Pensée 72

Publié dans #anti militarisme

Repost 0
Commenter cet article